Enfance

Après avoir suivi des cours de solfège dans une école de musique pendant 5 ans, il fera 2 ans de guitare classique. Attiré davantage par les mélodies, les chansons des années 70 et 80 le marqueront davantage. Il écoutera énormément de musiques dans des styles différents à cette époque (disco, chanson, génériques tv et de films…).

 

1988

Avec l’acquisition d’un Yamaha PSS-580, la passion pour la musique de Jean-Michel Jarre va naître immédiatement dès les 1ères notes de l’album « Revolutions » acheté en cassette chez un disquaire rue moyenne à Bourges et d’un 33 tours : « synthétiseur 1 ». Il trouvait ainsi un vrai moyen d’expression et allait former un premier groupe avec Christophe Martinat.

 

1989

Après quelques compositions et l’acquisition d’un Roland-D70 suite à l’obtention du brevet, d’un ordinateur Atari 1040 STE et du logiciel Cubase, un nouveau coup de cœur allait arriver, avec la découverte des chansons écrites par Jean-Jacques Goldman.

Les années groupes

1991-92

Il forme un 2e groupe de variété/rock avec quelques amis musiciens : « INITIAL », avec en ligne de mire la fête de la musique le 27 juin 1992. Un premier concert donné devant 300 personnes, accompagné sur scène de la chorale du Subdray. Puis il accompagnera cette même chorale pendant quelques mois au clavier, allant de salles des fêtes en églises.

1994-95

En parallèle de ses études comptables, il se produit en duo dans de nombreuses animations de mariages avec la formation « Arc-en-Ciel », moitié live, moitié disques.

 

1995-98

Puis vient la création d’un 3e groupe, plus rock celui-ci, nommé « KRYSTALYS », avec la reprise de grands standards français comme Indochine ou Téléphone. En tout, une trentaine de concerts seront donnés principalement dans les bars de Bourges (notamment au Cujas ou au Beau Bar).

En 1996, il obtient un DPECF (bac+2 en comptabilité).

Il y eut à cette époque des concerts dans quelques boîtes de nuit du département du Cher, comme au Jordy’s et surtout au Number One. Certaines représentations ont accueilli de 200 à 300 personnes, ce qui a valu quelques articles dans les journaux locaux comme le Berry républicain ou la République du Centre-Ouest. Ce groupe restera formé 3 ans et se séparera après une dernière prestation au Cap d’Agde en 1998.

Phase de tests

1998-2001

Le travail en solo a commencé à cette époque avec de nombreuses maquettes réalisées avec Stéphane Coutant à la guitare. Une maquette fut enregistrée au studio Pot’art à Henrichemont.

Des recherches au niveau des sons et des arrangements. Il s’inscrit d’ailleurs comme membre à la Sacem. Puis il s’essaie ici ou là dans des émissions comme « la nouvelle Star » ou des castings locaux, sans grand succès.

2001

Il entre à Bouygues Télécom pour travailler au service client. Il fait une longue pause musicale.

2007-09

Après quelques années d’interruption, il se remet à composer sur du nouveau matériel et dépose ses musiques sur « Easyzic ». Ses compositions sur ce site ont généré en tout plus 20 000 écoutes et pas moins de 7 000 téléchargements en quelques mois seulement.

2010

Il écrira aussi pour quelques artistes durant cette phase, comme Magali Hantson ou Sophie Liani. Un projet de comédie musicale a même failli voir le jour avec plusieurs chansons qui auraient été interprétées par d’autres mais il y eut un problème de financement et cela ne s’est pas fait.

2011

Il part au studio du Faune en Bretagne pour y enregistrer quelques chansons. Mais il n’est pas satisfait, ni du résultat ni du chant et trouvera les arrangements dépassés. Mais cela sera une bonne expérience qui lui servira après.

Cette même année, il deviendra propriétaire d’un magasin de fleurs et en sera co-associé.

2012

Il écrit 15 nouvelles chansons mais idem, le son général n’est pas à la hauteur de ses attentes… Par contre, les textes et les orchestrations évoluent avec des influences moins variété et plus ethniques.

Nouvelle période de groupes

2015

Après une nouvelle interruption de quelques années, il écrit de nouvelles chansons mais ne les termine pas.

2016

Voulant renouer avec la scène, il intègre une formation de reprises de variétés françaises avec le groupe « Authentic » où il retrouve Christophe Martinat. Il y donnera quelques concerts bien accueillis par le public, notamment au bar la Civette à Bourges et à l’Angélus à Gien. Il quittera ce groupe qui deviendra plus tard le duo « Nataly.C« .

2017-18

il joue du clavier dans le groupe « IFUNK » où une quinzaine de concerts seront donnés pour des associations sur des scènes ouvertes, dans des bars, à Bourges et Saint Germain du Puy.

Il s’improvise la même année choriste et intègre pendant quelques mois les choeurs de Bourges. Mais il y avait trop de chants en latin pour lui…

Musiques électroniques

2018

Puis il réorchestre ses chansons mais est à nouveau déçu du résultat. Par contre, ses musiques instrumentales sont prêtes et sonnent telles qu’il le souhaite.

Il quitte Bouygues Télécom après 17 ans et une formation de conseiller en insertion. Il travaillera plus tard pour Les mobiles Leclerc et pour EDF.

2019-20

En décembre, après s’être formé aux techniques d’enregistrement et de mixage, tout est prêt, même lui ! Il va oser exposer son travail musical au public grâce aux réseaux sociaux. A sa grande surprise, le public est très réceptif. La 1ère musique instrumentale « Paradoxes » est téléchargée quelques centaines de fois.

Fort de ce 1er succès, il lance un 1er album ELEMENTS avec « To stay with your absence » , une musique plus électro et donc rythmée. Mais surtout il réarrange et sort « The waltz of time », une valse qu’il avait en fait composé en 1994 Pour le clip, il a l’idée de se servir d’extraits des films de Charlie Chaplin. Ils seront parfaitement remis en lumière grâce à Pierrick Brisset, de Studio Centauri.

En quelques mois, il réalise plus de 3000 téléchargements de « The Waltz of time » qui a aussi été partagée jusqu’à 10 000 fois sur Facebook. A la rentrée 2020, sa chaîne YouTube comprend plus de 500 abonnés.

Il se séparera du magasin de fleurs durant cette période.

2021

Après cela, il continue plus discrètement son chemin et lance deux nouveaux albums de musiques encore un peu plus électroniques, dont celle au piano « Promise » , et « Today as tomorrow » avec ses cornemuses dont le clip lui aussi réalisé par Pierrick Brisset est apprécié. « Contemplation » sera plébiscitée pour l’émotion qu’elle dégage.

Un album de musiques de méditation sortira la même année : Return of the sources.

Mais tous ces projets ne constituent qu’une partie de ce qu’il veut faire et il réalise qu’il veut arriver à finaliser un album de chansons. Début 2022, il compose alors de nouveaux titres et les enregistre cette fois au studio Luna Records à Bourges. Cette fois, il en est satisfait ! Sortie d’un 1er single prévue pour septembre.